dimanche 14 décembre 2008

Grandir ...



Ne plus se déserter dans une fuite constante pour trouver quelque part celui qui sait pour nous, mais fréquenter, et pourvoir accueillir des frères de lumière qui ont fait un chemin vers une maturité, et qui sont devenus lieu de rayonnement dont les vibrations participent à mieux nous éclairer.Recueillir auprès d'eux au cœur de leurs paroles ou bien de leur présence la phrase, le geste, l'idée que l'on va tricoter pour avancer l'ouvrage et faire grandir en soi son espace intérieur. Chacun est responsable de son déploiement, libre d'alimenter l'étincelle de lumière en soufflant sur la flamme amour et liberté, ou bien de se bercer de tendres illusions pour se garder petit, évitant de grandir, pour ne plus rencontrer ce qui nous a blessé. Trouver chacun pour soi son éthique et sa philosophie, celle qui nous va le mieux, et qui nous permettra de mieux nous engager. Oser la profondeur pour pouvoir nous relier au maître intérieur qui saura nous guider.

----

Ce long et beau travail qui donne sens à la vie, exigeant, confrontant, nous force toujours à mieux nous dépouiller, à nous élever sans cesse, pour pouvoir respirer un air plus pur encore, et nous dépolluer. Trouver chacun le juste, l'attitude adaptée, en lâchant les tensions pour ne plus se crisper. Laisser circuler l'énergie de la vie. Ne plus lutter contre elle, ne plus être brisé, mais lui faire confiance et se laisser porter. Ne plus être frileux, coupable ou s'accabler, se sentir responsable du monde, de soi, et deve­nir le lieu où peuvent se rencontrer et le ciel et la terre, et le père et la mère. C'est en accueillant l'être, en se laissant trou­ver, en se mettant soi-même au service de la vie, que l'on pourra peux être lâcher prise peu à peu, faire entrer la lumière dans une inspiration en rendant à la terre nos peurs et nos souffrances dans une expiration de plus en plus profonde, pour devenir un jour nous-même le chemin et la vie, se sentant apaisé en sachant rayonner.

BÉATRICE ROSSNER psychothérapeute

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire